Sortie TMS n° 179567  -  Ciné / Annie colère  

La sortie

                
Intitulé Ciné / Annie colère
Date Jeudi 01 décembre 2022
Heure 20:35
Heure max d'inscriptionLimite inscription 1 heure avant (jusqu'au 01/12 à 19:35)
Durée prévisible Environ 2 heures
Places 5 places (actuellement 5 inscrits)
Sortie suivie par 1 personne
Lieu CLERMONT FERRAND (63)
Groupe local TMS Clermont-Ferrand (63)
Type de sortie Cinéma
Sortie gratuite ? Non
Enfants acceptés ? Sortie sans enfants
Liste complémentaire acceptée ?Liste compl. acceptée ? Non
   Accessible PMR ? Oui
  Chiens bienvenus ? Non

Organisatrice

    

Photo de la sortie

Lyylyy

Présentation de la sortie

Réalisatrice : Blandine Lenoir, Axelle Ropert

Durée : 2h00
Genre : comédie dramatique
Avec Laure Calamy, Zita Hanrot, India Hair

Synopsis

Février 1974. Parce qu’elle se retrouve enceinte accidentellement, Annie, ouvrière et mère de deux enfants, rencontre le MLAC – Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception qui pratique les avortements illégaux aux yeux de tous. Accueillie par ce mouvement unique, fondé sur l’aide concrète aux femmes et le partage des savoirs, elle va trouver dans la bataille pour l’adoption de la loi sur l'avortement un nouveau sens à sa vie. 

Pour en savoir un peu plus : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=280229.html

Critique avoiralire (Source)

Tout le monde a encore en mémoire le combat héroïque mené par Simone Veil qui, malgré des débats houleux et même parfois virulents, parvient à faire voter la loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) le 17 janvier 1975. Mais bien peu connaissent l’existence du MLAC, un mouvement illégal créé en 1973, rassemblant aussi bien des militantes demandant la reconnaissance de l’avortement comme acte médical que des médecins qui, grâce à la méthode Farman, (par aspiration) pratiquent déjà des avortements sans risque et sans douleur.

Soutenus par une mise en scène qui filme avec pudeur et bienveillance des scènes d’avortements jamais sordides et souvent émaillés de notes d’humour, les personnages, unis dans un élan sincère de liberté et d’égalité, nous touchent droit au cœur. La scène où la voix chaude de Rosemary Standley fait office d’anesthésie verbale est bouleversante de beauté.
Il y a quelques mois, sur le même thème L’événement d’Audrey Diwan nous réservait un traitement cru et technique. Annie Colère opte pour une version plus légère et plus décontractée qui pourrait autoriser ses détracteurs à l’assimiler à une vision exagérément idéalisée d’une avancée politique née au forceps. Chacun, suivant sa sensibilité, pourra adhérer à l’un ou l’autre de ces points de vue qui ont néanmoins en commun de rappeler que les batailles sociales ne se gagnent que grâce à l’unité et à la solidarité, et surtout que rien jamais n’est acquis.

Critique Première  (Source)

Par le long temps nécessaire à son financement et sa fabrication, le cinéma a souvent tendance à courir en vain derrière l’actualité et à surgir à la fois un peu trop tard pour ne pas bégayer avec le traitement journalistique de la chose et un peu trop tôt pour avoir le recul nécessaire. Tout l’inverse de ce troisième long métrage de Blandine Lenoir (Zouzou, Aurore) qui vient – à son corps défendant, évidemment – percuter les événements récents outre- Atlantique où la Cour suprême a mis un terme à la protection fédérale du droit à l'avortement aux États-Unis. La preuve tragique que les combats qu’on croyait gagnés à jamais ne le sont jamais tout à fait. Et il y avait foule ce mercredi matin à la toute première projection du premier film en compétition du festival. Mêlant célébrités (Muriel Robin…) et quidams, ce public très féminin a donc replongé en février en 1974 où l’Annie qui donne son titre, ouvrière et mère de deux enfants, tombe enceinte de deux enfants. Et va dès lors entrer en contact puis devenir partie prenante, en dépit du quand dira t’on, du MLAC (le Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception) qui pratique les avortements illégaux aux yeux de tous. Ce qui pourrait n’être qu’un film à sujet va bien au- delà.

Grâce à la qualité de ses interprètes (Laure Calamy, présente dans les trois longs métrages de la réalisatrice, en tête). Mais aussi et surtout grâce à la qualité du scénario co- écrit par Blandine Lenoir et Axelle Ropert (Petite Solange) qui va au- delà des archétypes, soigne tout autant les personnages masculins que féminins et surtout raconte les « petites » histoires derrière la grande histoire officielle, rappelle que derrière la loi Veil il y a eu ces combats de femme, ces prises de risques insensées de leur part et leur crainte d’être récupérées ou plutôt que Giscard s’arrête au milieu du gué. Le tout avec une sororité joyeuse et contagieuse qui rend Annie Colère si attachant. 

____________________________________________________________________________________________

 

TARIF : chacun gère l'achat de son ticket

________________________________

Je serai là vers 20h35

.

La séance commence à 20h45

 

Possibilité de boire un verre  AVANT LA SEANCE !

 

 Info  TMS    En publiant cette sortie, Lyylyy s'est engagée à être présente à l'heure indiquée pour accueillir tous les participants, et à accompagner tous les participants pendant toute la durée de la sortie.

Pour en savoir plus

Merci de vous connecter (ou de vous inscrire gratuitement sur TMS) pour :
  • Voir la liste des participants
  • Voir les coordonnées exactes
  • Voir les commentaires des participants
  • Voir les profils détaillés des participants
  • Et bien sûr... vous inscrire à cette sortie TMS